QUELS SONT LES DEUX MOTS QUI T’EMPECHENT D’AVANCER DANS TES PROJETS ?

Parmi les phrases que j’entends souvent il y a deux mots qui sont particulièrement destructeurs de rêves et de projets. Ces mots empêchent la personne qui les emploie d’avancer comme elle devrait. Quels sont ces deux mots ? Je te propose de les découvrir ensemble dans cet article.

 

Il existe différentes façons de formuler une phrase, de communiquer. Certaines façons sont meilleures que d’autres, certaines te positionnent dans un état d’esprit positif et d’autres te conditionnent dans un état d’esprit défaitiste.

 

Ta façon de parler conditionne ton état d’esprit

 

On parle souvent de gens négatifs et positifs, de verre à moitié vide ou à moitié plein. Cela va plus loin que cela, nous construisons au fur et à mesure de notre vie notre façon de voir les choses. Une façon de construire notre vision des choses se situe dans notre façon de parler.

Si on écoute des gens qui vont de l’avant en train de parler, nous ressentons souvent une énergie positive qui se dégage de leur discours. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils utilisent des mots et une intonation qui engendre en nous l’envie de nous mettre en mouvement.

Leur tournure de phrase et les mots utilisés sont des mots d’actions et de permission. Les mots d’actions nous inspirent le mouvement et les mots de permission nous inspirent la capacité de réaliser ce qui est dit.

Je te propose maintenant de voir ensemble la première expression qui t’empêche d’avancer.

 

IL FAUT

 

Combien de phrase entendues et prononcées au quotidien commencent ou contiennent ces mots qui ont l’air anodin à première vue. Ces mots nous placent dans un contexte bien souvent négatif. Il s’agit la plupart du temps d’une pression ou d’un sentiment d’obligation qui nous vient de quelque-chose ou de quelqu’un d’extérieur à nous même. Nous nous sentons redevable (être l’obligé de quelqu’un) ou en position d’infériorité, d’obéissance.

Certaines personnes utilisent également cette tournure de phrase pour se dédouaner et ne pas endosser la responsabilité de leurs pensées ou leurs actes. Cela n’est pas bon pour eux non plus car ils ne prennent pas la mesure de ce qu’ils vont réaliser. Le « il » est un pronom impersonnel, il est donc difficile de définir qui (ou quoi) est concerné par l’affirmation.

Il est maintenant important de voir par quel mot nous pouvons remplacer le « il faut ». C’est vraiment simple tu vas voir, il te suffit de dire « je peux » ou bien « je vais ». Cela te place directement en position d’acteur, te mets en mouvement. Je te conseille également de compléter ta phrase par « je peux … car » ou bien « je vais … car » pour mieux exprimer ta pensée. Il est toujours bon de clarifier sa pensée.

Je te propose maintenant de voir ensemble la deuxième expression.

Je dois

 

Au même titre que « il faut », l’expression « je dois » est trop souvent employée. Cette expression n’est pas bénéfique car elle nous place dans un contexte négatif même sans avoir entendu le reste de la phrase. Ce que nous allons entreprendre sera fait à reculons, sans envie, sans joie et souvent sans satisfaction du résultat final.

Le terme « je dois » implique quelque-chose que nous ne souhaitons pas forcément ou une contrainte que nous nous imposons à nous-même. De cette constatation je me permets de te poser la question pour savoir : sais-tu vraiment ce que tu veux ? Connais-tu ta vision de vie ? Une personne qui emploie souvent le terme « je dois » ne se sent pas forcément acteur et constructeur de sa vie et de son appel.

Lorsque « je dois » est utilisé à la forme négative, il s’agit la plupart du temps des règles, des limites et des valeurs qui forgent ce que nous sommes. Ces limites nous sont bénéfiques et très importantes car elles nous permettent d’évoluer sereinement dans notre vie quotidienne. Il est sain et bon de se poser de temps à autre la question des limites et valeurs qui m’habitent. Sont-elles bien en accord avec ce que je souhaite vivre et ma vision de vie ? Je t’encourage par contre à être vigilant à ne pas tout remettre en cause en même temps.

Venons maintenant au mot de remplacement de « je dois ». Tu peux utiliser « je fais » ou bien « je souhaite ». Ces termes te mettent en mouvement, en position d’acteur et engendrent en toi une pensée positive, l’envie d’aller de l’avant et de réussir au mieux ce que tu entreprends. Comme évoqué dans le paragraphe précédent, je t’encourage à rajouter le terme « car » pour compléter et clarifier ce que tu énonce.

Nous venons d’aborder ensemble deux expressions particulièrement destructrices et qui engendrent en toi des sentiments qui ne te mettent pas en bonne condition pour avancer dans tes projets. Je te propose pour terminer une réflexion rapide sur la façon d’initier le changement pour toi.

 

Initier le changement

 

Tu viens de lire cet article, tu es donc sur la bonne voie pour initier le changement. Tu as maintenant conscience que ces deux mots à priori anodin (il faut et je dois) ne sont pas bénéfiques pour toi ni pour ceux qui t’entourent.

Je t’engage dès à présent à commencer à remplacer ces mots par « je peux », « je vais », « je fais » et « je souhaite ». Tu ressentiras immédiatement une différence dans ton approche de tes actions quotidiennes. Elles prendront soudain plus de sens et s’ancreront dans une action dont tu es l’acteur et une conscience de ce que tu fais.

Si tu n’es pas sûr de réussir persévérer dans la durée, partage ton challenge avec une ou plusieurs personnes proches de toi. Demande-leur de te faire remarquer dès que tu emplois « je peux » ou « je dois ». Dès qu’ils te font la remarque, reformule ta phrase et ta pensée. Tu verras qu’au bout de quelques temps tes phrases ne seront plus les mêmes et surtout ton état d’esprit commencera à changer positivement.

 

Si tu mets cela en pratique ou si tu as des questions, n’hésites pas à me faire un retour par email. Je réponds aux emails qui me sont adressés du mieux que je peux. Si tu remarques un changement pour toi ou bien si tu souhaites que j’aborde un thème particulier sur ce blog fais le moi savoir. Il est bon que je puisse répondre au mieux à tes attentes.

 

A Propos de l’auteur :

L'AUTEURJe m’appelle Nathanaël, je suis marié depuis 2004 et père de trois enfants. Depuis plusieurs années je suis engagé localement, dans un groupe de musique, dans ma paroisse et dans mon travail à temps plein. C’est de cette expérience riche que je souhaite partager avec toi des pistes pour oser vivre ta vie et ton appel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *